Produits et Vidéos
TEKNOMEGA COFLEX : la barre flexible avec la ligne.
Wago - TOPJOB® S Mini : bornes sur rail
Lébénoïd - Dune Casquette ULR…

OMNEGY : sur les marchés de l'énergie,… …retour en force d'une dynamique baissière

Chaque semaine, Nicolas Leclerc, cofondateur du cabinet de conseil en énergie OMNEGY, vous propose son analyse des fluctuations du marché de l’énergie. Cette dernière semaine, retour en force d'une dynamique baissière sur les marchés de l'énergie :

Électricité : -6,9% sur les prix pour 2025 et -14% pour les prix de mars 2024. Le constat sur les prix du marché électrique est similaire au gaz. La chute du prix des combustibles fossiles, la douceur des températures, qui s'accompagne d'une baisse de la demande ainsi que d'une hausse de la production renouvelable ont provoqué ces diminutions de prix. La disponibilité nucléaire s'est réduite, à près de 45 GW, ce qui n'a au final que peu d'impact sur les prix étant donné le faible niveau de la demande en France. Le pays reste exportateur net d'électricité en cette période.

­CO2 : -7,3% sur les quotas pour décembre 2024. Le principal facteur de l'effondrement du CO2 provient de la diminution importante des prix du gaz, auquel s'ajoute les positions baissières d'une majorité des acteurs financiers sur ce marché et d'une position attentiste des obligés soumis à l'achat de quotas de CO2.

Gaz : -10,1% sur les prix pour 2025 et -5,7% pour les prix de mars 2024. Le prix du gaz a largement cédé du terrain en Europe, de la même manière qu'il a diminué en Asie. Les 2 régions font face à des températures bien plus élevées que la normale, réduisant d'autant la demande en gaz et principalement en GNL. En parallèle, les flux en provenance de la Norvège sont revenus à leur plus haut niveau, ce qui vient encore accentuer un peu plus la baisse de ces prix. Les stockages sont remplis à 67% et le soutirage sur ces derniers est moins élevé du fait de la diminution de la demande.

Pétrole : +6,4% sur le prix du pétrole brut. La valeur du baril a augmenté de manière notable la semaine passée en raison d'un retour sur le devant de la scène du premium géopolitique. L'annonce, par le Premier Ministre israélien, qu'il n'y aura pas de cessez-le-feu dans la région avant une destruction totale du Hamas a largement fait rebondir le prix du pétrole.

En savoir plus : www.omnegy.com

Source : www.lanouvelle-agence.com

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine