2022 a été une nouvelle année record en Europe en matière d’installation de nouveaux systèmes d’énergie solaire et de dispositifs de stockage d’énergie, ainsi que d’immatriculation de véhicules électriques. Et ce n’est que le début d’une nouvelle ère de l’énergie, compte tenu des objectifs ambitieux de lutte contre le réchauffement climatique, de la volonté de renforcer la souveraineté énergétique de l’UE et des avantages en termes de coûts du photovoltaïque, du stockage d’énergie et de la mobilité électrique.

L’UE s’est en effet fixé pour objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 dans le cadre de son pacte vert. Conformément au plan REPowerEU, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique de l’UE doit donc être portée à 45 pour cent d’ici 2030.

Une stratégie solaire a également été adoptée afin d’accroître la puissance photovoltaïque installée en Europe à au moins 320 gigawatts (GW) en 2025 et à 600 GW au minimum en 2030. À partir de 2035, plus aucun nouveau véhicule à motorisation thermique ne devrait être immatriculé dans l’UE.
 
L’Allemagne entend atteindre la neutralité carbone d’ici 2045. D'ici 2030, 80 pour cent de la production électrique devra être d’origine renouvelable, la puissance photovoltaïque installée devant atteindre au moins 215 GW. En outre, le gouvernement fédéral souhaite porter le parc de véhicules entièrement électriques à 15 millions d’unités en 2030.
 
Intersolar Europe 1ptDes perspectives radieuses pour la filière PV
Selon les données de SolarPower Europe, l’UE a installé 41,4 GW de puissance photovoltaïque en 2022, soit une hausse de 47 pour cent par rapport à l’année précédente.

Pour cette année, l’association professionnelle européenne de la filière solaire table sur une progression de la puissance raccordée à au moins 53,6 GW, voire à plus de 67 GW dans un scénario optimiste.
 
Avec une augmentation de 7,9 GW, l’Allemagne est en tête en Europe (+ 37 pour cent), suivie de l’Espagne (7,5 GW) et de la Pologne (4,9 GW). En 2022, parmi les autres pays du  « top 10 » en termes de croissance du marché PV figurent les Pays-Bas (4 GW), la France  (2,7 GW), l’Italie (2,6 GW), le Portugal (2,5 GW), le Danemark (1,5 GW), la Grèce (1,4 GW)  et la Suède (1,1 GW). Cette année, l’Allemagne devrait à nouveau enregistrer une croissance de 37 pour cent, accompagnée d’une hausse de la puissance raccordée comprise entre 8,9 et 12,9 GW.
 
PV + stockage, la combinaison idéale pour la maison individuelle
Le stockage sur batteries a lui aussi connu une forte croissance. En 2022, selon les chiffres de l'Association fédérale allemande de l’industrie solaire (BSW-Solar), 627 000 accumulateurs d’électricité solaire domestiques ont été installés en Allemagne, soit une hausse de 52 pour cent par rapport à l’année précédente. Plus des deux tiers des nouveaux systèmes photovoltaïques résidentiels s’accompagnent désormais d’un dispositif de stockage domestique. « L’installation d’un tel accumulateur se démocratise de plus en plus lors de la pose d’une nouvelle installation photovoltaïque », déclare Carsten Körnig, directeur général de BSW-Solar. Dans de nombreux cas, l’accumulateur est ajouté à postériori à l’installation solaire en place, y compris dans le secteur commercial.
 
Le stockage d’électricité associé au photovoltaïque et à la mobilité électrique gagne en importance en raison de l’électrification croissante du système énergétique, notamment dans les domaines de la chaleur et des transports. Les accumulateurs participent à la gestion des pics de consommation et donc à la consommation de l’électricité à la demande ainsi qu’à la stabilité du réseau. Autre atout et facteur : la mobilité électrique. Le stockage à la demande de l’électricité solaire en autoproduction offre en effet la possibilité de recharger des voitures électriques à batteries (et d’autres véhicules électriques) avec de l’électricité produite sur son toit, à moindre coût et écologiquement. Les consommateurs deviennent ainsi de plus en plus des prosommateurs. Le schéma directeur Infrastructure (« Masterplan Ladeinfrastruktur »)

de recharge du gouvernement fédéral allemand part également du principe qu’environ 85 pour cent des recharges s’effectueront à domicile ou sur le lieu de travail. Pour les entreprises, le mariage du PV, du stockage et de la mobilité électrique ouvre la voie à d’autres nouveaux modèles économiques, comme l’exploitation d’infrastructures de recharge commerciales.
 
Les composants polyvalents en point de mire
L’industrie met à disposition une multitude de composants pour la convergence du photovoltaïque, du stockage et de la mobilité électrique. Ceux-ci vont des bornes de recharge murales intelligentes aux accumulateurs à batterie évolutifs et aux onduleurs multifonctionnels en passant par les systèmes de gestion de l’énergie. La tendance est aux produits faciles à installer et à utiliser, performants, polyvalents et modulaires. Les fabricants misent également de plus en plus sur des offres complètes.
 
Intersolar Europe 2ptLes installateurs : facilitateurs et précurseurs du couplage sectoriel
La demande dans les métiers de l’électricité augmente en conséquence. En effet, les installateurs deviennent des facilitateurs et ouvrent la voie à ces tendances pour le couplage sectoriel. Au cœur de la planification et du contrôle de l’infrastructure électrique, ils proposent leurs conseils d’experts sur l’usage idéal des différents composants ainsi que sur les tarifs et les possibilités d’aide financière. En outre, ils accompagnent leurs clients lors des opérations d’installation et de maintenance. Des compétences en numérique sont aussi de plus en plus demandées. Il est en effet essentiel que l’installation photovoltaïque, le système de stockage et la borne de recharge murale puissent communiquer efficacement entre eux, afin d’optimiser la recharge solaire de la voiture électrique, si possible en ménageant le réseau.
 
Des opportunités pour les métiers de l’électricité
C’est à la fois un défi et une opportunité pour les professionnels du secteur de l’électricité. Les besoins de qualification et de formation augmentent, tandis que les opportunités économiques se multiplient. De plus en plus d’entreprises le reconnaissent et se mobilisent dans le domaine de ces nouveaux relais de croissance. Mais la marge de progression des professionnels de l’électricité est encore importante afin de profiter de ce marché d’avenir né du mariage du photovoltaïque, du stockage et de la mobilité électrique. Ainsi, depuis 2019,

seuls 47,4 pour cent des artisans électriciens en Allemagne ont proposé des services dans le domaine de la pose de systèmes photovoltaïques. C'est ce qu’a révélé une enquête conjoncturelle réalisée en septembre 2022 par la confédération allemande des métiers de l’électricité et de l’informatique (ZVEH). 85,2 pour cent d’entre eux toutefois ont participé à des chantiers d’installation de bornes de recharge.
 
Le « smart » en vedette à The smarter E Europe 2023
Les dernières tendances et innovations dans le domaine du photovoltaïque, du stockage et de la mobilité électrique seront présentées sur la plus grande plateforme européenne du secteur de l’énergie, The smarter E Europe, avec ses quatre salons professionnels Intersolar Europe, ees Europe, Power2Drive Europe et EM-Power Europe, du 14 au 16 juin à la Messe München. Lors de ces salons, les visiteurs découvriront les dernières applications et solutions combinées intelligentes. Ces derniers pourront approfondir leurs connaissances techniques en la matière lors des quatre conférences organisées en complément, des sept forums thématiques ainsi que des nombreux événements annexes. Sur 180 000 m2 répartis dans 17 halls d’exposition et à l’extérieur, plus de 1 600 exposants dévoileront leurs produits aux 85 000 visiteurs internationaux attendus.
   
En savoir plus : www.thesmartere.de

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine