ABB affiche un niveau de commandes en France de 669 millions d’euros en 2021 réalisés par ses 1 200 collaborateurs sur ses 25 sites de l’hexagone -parmi lesquels 8 centres de compétence mondiaux dont 3 sites de production-. Malgré la crise, le groupe a maintenu ses revenus sur le territoire français. Cela s’explique par ses activités positionnées sur des marchés dynamiques et porteurs. Ces dernières concernent l’industrie, le transport durable avec les bornes de recharge de véhicules électriques, les bâtiments intelligents ainsi que les systèmes énergétiques comme la distribution énergétique et les enjeux autour de la décarbonisation.

Comme explique Fabien Laleuf, Directeur Général d’ABB France, « Depuis septembre 2020, la reprise a été marquée par une demande en croissance et qui aujourd’hui, perdure encore. Au 3ème trimestre 2021, la demande pour les solutions ABB en France a atteint un pic d’augmentation de 62% par rapport à 2020. La France était le 2ème pays à afficher de telles évolutions à l’échelle du groupe. ».

Face à la pandémie qui a sévi en mars 2020, l’arrêt brutal de l’activité a été marqué par la fermeture d’entreprises, la hausse du prix des matières premières et des difficultés d’approvisionnement. ABB France a mis en place des actions en interne comme en externe pour répondre aux besoins des clients et aux impératifs de recrutements grâce aux ressources du groupe et à une organisation assouplie. Plus de 100 postes ont été ouverts en 2021 et  des temps de livraisons rallongés, cette crise a eu un impact limité sur sa capacité à fournir des solutions.  

« Nous avons assuré la sécurité totale de nos salariés. Cela s’explique par des mesures déjà instaurées comme le télétravail avant la crise du Covid-19. Notre politique de sécurité performante nous a également permis de ne pas avoir recours au chômage partiel » complète le Directeur Général.

L’expertise d’ABB se base essentiellement sur sa R&D et sur sa capacité à innover : une compétence qui a bénéficié de près de 42 millions d’euros d’investissements en France entre 2016 et 2021. Au cœur d’un marché stratégique d’avenir, ABB mise sur la décarbonation et la proposition de nouvelles solutions toujours plus innovantes et digitalisées.

« Nous maintenons une position de leader mondial sur les marchés de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Nous nous efforçons d’innover dans ces domaines en transformation perpétuelle. » précise Fabien Laleuf.

Stratégie 2022
Pour l’année à suivre, ABB veut consolider sa croissance sur les sujets durables et y investir. Par exemple, ABB investit 1,2 millions d’euros pour moderniser son site de production de la région lyonnaise, situé à Chassieu. Les décisions stratégiques sont favorisées par les récentes mesures gouvernementales comme le plan objectif 100 000 bornes sur la mobilité durable. Ces lois accroissent la demande et favorisent la création de nouveaux projets pour des évolutions favorables dans les années à venir, en particulier pour ABB, leader de la charge rapide des véhicules électriques et hybrides en France et dans le monde.

ABB France annonce également un plan stratégique, organisé sur quatre axes de développements. En premier, le bien-être et la sécurité des salariés. Il s’agit ensuite de se focaliser sur des marchés clés du groupe (hydrogène, automobile, industrie du futur, nouveaux systèmes énergétiques) et maintenir son positionnement sur ses segments de marché historiques. De plus, ABB souhaite développer l’attractivité de la France au sein du groupe et espère y voir se concrétiser de nouveaux investissements. Enfin, la durabilité est un élément fondamental de sa stratégie : ABB envisage d’atteindre la neutralité carbone sur ses sites d’ici à 2030 et ainsi contribuer à une société bas carbone. ABB souhaite aussi préserver les ressources avec 80% de ses produits et solutions qui seront issus d’une démarche circulaire en 2030. Cette stratégie favorise également le progrès social, au travers de la politique de « Diversité et d’Inclusion », dont l’un des objectifs est d’atteindre 25% des femmes à des postes de management senior.

D’autre part, ABB s’implique dans la formation des futurs jeunes talents par de nombreux partenariats auprès d’écoles dont l’INSA. Étant un acteur majeur sur le transport durable et un employeur engagé à travers le progrès social, il incite ses employés à un mode de transport plus doux avec un forfait mobilité durable. Les transports en commun sont remboursés à 100% depuis le 1er janvier 2022, les moyens de transport doux de type vélo bénéficient de subventions et ABB va continuer à électrifier ses sites et avec ses bornes de recharge et sa flotte de véhicules. Enfin, ABB propose des mesures en faveur de l’égalité femmes-hommes avec un congé paternité de 28 jours calendaires rémunérés à 100%.

En savoir plus : www.abb.com

Source : www.infocom-industrie.fr

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine