Produits et Vidéos
Teknomega - Isolateurs basse tension
HellermannTyton - Twist-In RR, protection pérenne des câbles
Metrix - MX 531, contrôleur de prises électriques

Kyocera : pour alimenter l'île d'Okinoerabu au Japon,… …un micro-réseau d'énergie renouvelable

Le micro-réseau utilisera le système de gestion énergétique de Kyocera, des batteries de stockage, l'énergie solaire et l'énergie éolienne pour maintenir l'alimentation électrique même en cas d'urgence ou de catastrophe naturelle, et pour promouvoir le développement économique local et réduire les émissions de carbone.

Kyocera Corporation a conclu un accord de partenariat global avec les villes de China-cho (prononcer Chi-na) et de Wadomari-cho sur l'île d'Okinoerabu, dans la préfecture de Kagoshima, au Japon, afin de construire un micro-réseau d'énergie renouvelable1. L'accord, conclu en septembre 2021, permettra de soutenir un développement économique durable tout en réduisant les émissions de carbone sur cette île de 93,2 km2 qui compte environ 12 000 habitants. Le micro-réseau fonctionnera grâce à l'énergie renouvelable produite localement et utilisera une technologie d'équilibrage du courant pour maintenir l'approvisionnement en énergie même en cas de catastrophe naturelle.

Aperçu de l'accord de partenariat global
Les trois parties prépareront des plans de construction du micro-réseau d'ici le 31 mars 2022, qui utilisera la production d'énergie renouvelable et des batteries de stockage pour fournir de l'énergie à toute l'île d'Okinoerabu. Après vérification de la faisabilité, la construction devrait commencer après avril 2022. Ce projet a été sélectionné par le ministère japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie (METI) pour bénéficier d'une subvention visant à promouvoir la coopération communautaire par l'utilisation d'énergies renouvelables.

Le micro-réseau ne nécessitera pas de nouvelles lignes électriques, mais utilisera le réseau de distribution électrique existant sous licence pour desservir les consommateurs de toute l'île. Il produira de l'électricité sans carbone en combinant un système de production d'énergie solaire, un système de production d'énergie éolienne, des batteries de stockage et un système de gestion de l'énergie (EMS) qui équilibre l'offre et la demande d'électricité.

Par conséquent, les villes de China-cho et de Wadomari-cho prévoient d'utiliser les énergies renouvelables comme source d'énergie principale en tirant parti des technologies EMS et des batteries de stockage pour surmonter l'intermittence des solutions solaires et éoliennes, et fournir une énergie constante même en cas d'urgence ou de catastrophe naturelle. Les parties prévoient également de créer des emplois locaux en établissant une compagnie d'électricité locale sur l'île pour assurer la maintenance des installations du micro-réseau.

Contexte
Les habitants de China-cho3 et de Wadomari-cho sont parfaitement conscients de la nécessité de réduire les émissions de carbone. Les villes s'appuient actuellement sur une production d'électricité à partir de diesel qui dégage une quantité importante de gaz à effet de serre, et leur déploiement d'énergies renouvelables reste faible. En outre, les typhons et d'autres problèmes provoquent de fréquentes pannes de courant sur l'île, ce qui nécessite parfois plusieurs jours pour le rétablir, et le transport de combustibles liquides pour les générateurs diesel est difficile pendant les périodes de turbulence. L'accord portant sur la construction d'un micro-réseau d'énergie renouvelable permettra de réduire les émissions de carbone sur l'ensemble de l'île tout en améliorant la fiabilité de l'approvisionnement en électricité, le développement économique et les tarifs de l'électricité pour les consommateurs.

De Septembre 2021 à mars 2022 : Élaboration des plans pour le déploiement d'un micro-réseau sur l'île.
A partir d’ avril 2022 : Construction du micro-réseau ; installation des modules solaires, des batteries de stockage, des EMS et du matériel associé.

1 - Micro-réseau : réseau énergétique à petite échelle permettant la production locale d'énergie pour la consommation locale en utilisant des sources d'énergie et des installations communautaires au lieu d'une grande centrale électrique.
2 - Avec effet au 28 octobre 2021.
3 - En septembre 2020, China-cho a déclaré une urgence climatique, visant à réduire ses émissions de CO2 à zéro d'ici 2050.

En savoir plus / Source : www.kyocera.fr

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine