Produits et Vidéos
Teknomega : maintenant même sur EPLAN
Metrix - MX 531, contrôleur de prises électriques
Heiwa - Essentiel Zen +, PAC air/ air
Chauvin Arnoux - CA 1510, mesureur de qualité d’air…
Thorn - Nouveaux produits d'éclairage 2021

Distech Controls TV : la flexibilité au cœur des bâtimentsDistech Controls, expert dans le domaine des solutions connectées pour la gestion des bâtiments, propose de débattre de l’actualité du Smart Building lors de son émission DCTV. Au programme pour ce troisième rendez-vous : « La flexibilité pour des bâtiments sains : comment les espaces de vie s’adaptent à l'évolution des usages ? ».

Une flexibilité pour un bâtiment sain et pérenne
Face à la situation sanitaire actuelle, les entreprises doivent se montrer plus flexibles et améliorer sans cesse le confort. Les espaces de travail doivent se réinventer, pas seulement dans les aménagements mais aussi dans les services et les prestations proposées. La flexibilité des bâtiments est primordiale.

« Sur l’approche de cette flexibilité, il fallait densifier le nombre de personnes au m2. Aujourd’hui, en période de pandémie, il faut « dédensifier » pour sécuriser et rendre davantage sain et en respectant de nombreux critères à maîtriser dans les espaces » explique Houda Matta, Chef de projet chez Vinci Energies.

Dans ce cas, le bâtiment doit s’adapter aux besoins et aux nouveaux usages des utilisateurs. Il doit être réversible, hybride et offrir des espaces souples pour les occupants et rentables pour les propriétaires. Pour cela, il faut intégrer cette donnée dès la phase de conception. La notion d’interopérabilité est aussi importante. Un bâtiment connecté avec divers constructeurs est un facteur de pérennité.

Comme l’explique Arnaud Ferrette, Responsable Commercial Ile de France chez Distech Controls, « Il faut éviter à tout prix les solutions propriétaires qui visent à brider le client final afin qu’il ne puisse plus avoir le choix. ».

Pour répondre à cette problématique, Distech Controls propose des solutions ouvertes, interopérables et connectées. La gamme de contrôleurs ECLYPSE est entièrement programmable par l’ensemble du réseau d’intégrateurs. Un réaménagement ou une reconfiguration des espaces de façon simple sans avoir à modifier l’existant est ainsi possible. Cette gamme assure également un confort optimal grâce au pilotage des utilités classiques comme le chauffage, la ventilation, l’éclairage et les stores et remonte l’ensemble des informations pour faciliter la communication avec des services digitaux : réservations de salles de réunion, géolocalisation, communication avec la conciergerie, le RIE et les transports, comptage de personnes… Sans oublier que toutes les données présentes sont à la disposition des exploitants en vue d’un pilotage simple et d’une protection contre les risques d’obsolescence.

« Aujourd’hui, nous avons la solution la plus aboutie pour permettre une flexibilité totale du bâtiment de façon native et ordonnée. La flexibilité va même dans notre façon de travailler en indirect. » ajoute Arnaud Ferrette.

Les facteurs pour un bâtiment digne de confiance
La crise a été vue comme une opportunité d’expérimenter le télétravail. Les modes de travail évoluent en raison du contexte actuel mais aussi en raison des besoins des collaborateurs et de l’entreprise. Les espaces doivent s’adapter. Aujourd’hui, un équilibre entre le télétravail et le bureau ou l’école devient indispensable. On parle alors d’hybridation du travail. Cependant, certains obstacles sont toujours plus ou moins complexes à corriger.

L’objectif consiste donc à assurer le retour des occupants en toute sécurité et à garder le lien social entre collègues. Le confort devient une donnée essentielle. Les espaces doivent devenir flexibles et s’adapter aux besoins de l’occupant. Le bien-être au travail doit être priorisé. Pour maintenir un environnement sain, plusieurs facteurs sont importants dont la qualité de l’air, la qualité de la lumière, l’acoustique, etc.

Distech Controls offre ses compétences et ses solutions pour garantir l’assainissement de l’air dans l’espace de travail avec des reprogrammations ou des automates couplés à des capteurs pour un renouvellement d’air neuf en fonction du nombre de personnes ou d’un taux de CO2 prédéfinis.

« En ce moment, nous réalisons et mettons en œuvre nos solutions pour éviter la surconsommation dans différents collèges et lycées où l’effectif est moindre. Dans ces cas précis, nos automates ECY-VAV sont parfaitement adaptés pour maîtriser le taux de renouvellement d’air » précise Arnaud Ferrette.

Distech Controls œuvre également pour la désinfection de l’air en gaine et traitement des surfaces à travers le pilotage de dalle lumineuse. Ces solutions ont pour but de rendre l’espace sain. De nombreuses actions sont possibles comme le comptage des personnes ou la localisation des occupants. Cela permet de faire respecter plus facilement les distances et de garantir la fonction première du confort. Une fois le processus d’assainissement effectué, l’utilisateur doit être rassuré. Les solutions proposées par les équipes de Distech Controls sont multiples, comme les boîtiers d’ambiance UNITOUCH, la solution ECLYPSE ou bien encore l’application myPersonify. La fonction géolocalisation de cette application peut par exemple alerter les personnes qui ont été en contact avec une personne infectée et remonter jusqu’à 15 jours. Tout ceci rend le bâtiment réellement intelligent et autonome.

En conclusion, la flexibilité des bâtiments contribue à valoriser l’actif immobilier, enrichit l’expérience occupant, participe aux stratégies d’éco-responsabilité tout en devenant un levier d’attractivité et de fidélisation des employés.

Les intervenants :
Gwennaële CHABROULLET - Directrice Générale adjointe chez A.R.P. ASTRANCE
Houda MATTA - Chef de projet chez Vinci Energies
Arnaud FERRETTE – Responsable Commercial Ile de France chez Distech Controls

Pour accéder au replay, cliquez ici

En savoir plus : www.distech-controls.com/fr-ca

Source : www.infocom-industrie.fr

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine