Produits et Vidéos
Intratone - Connect it, interphonie sans fil
Sefram 70 : 3 en 1
Kaufel - ABB - DuoCompact, …
TE Connectivity - Repères de câble HL
Finder - Bliss WiFi, thermostat connecté

Promotelec - Étude : Comment les objets connectés entrent dans notre maison ?Après vous avoir fait découvrir les grandes lignes de son étude « Maison intelligente - Un potentiel pour le développement des services à domicile », Promotelec vous propose de consulter désormais cette enquête dans son intégralité. Avec cette étude, l’association poursuit sa réflexion sur les objets connectés dans l’habitat (OCH), et dresse une photographie du smarthome tel qu’il est envisagé par les Français.


Quand les objets connectés font tomber les murs
Réalisée par l’institut Sociovision, l’étude nous éclaire sur la manière dont les Français perçoivent l’habitat intelligent. Pour les personnes interrogées, la maison est maintenant un espace où les pièces se décloisonnent et voient leur usage évoluer en fonction des technologies associées à chaque lieu de vie.

Quand la cuisine devient le hub central de la maison, concentrant la majorité des solutions connectées du foyer, le salon se transforme lui en flex office propice au télétravail, alors que le jardin s’impose comme un véritable prolongement du logement, une pièce en plus qu’il est possible d’utiliser été comme hiver.

Cette enquête met en exergue un aspect essentiel de la maison intelligente, à savoir son caractère évolutif. Les objets connectés, du simple smartphone, à l’assistant vocal, en passant par le chauffage intelligent, ou encore l’éclairage, permettent à chacun de modeler son habitat selon son mode de vie et ses besoins, pour in fine aboutir à un habitat en constante évolution pour s’adapter au profil de l’occupant.

Le salon, pièce où les OCH sont les plus utiles
Pour les sondés, le salon est la pièce de la maison où les objets connectés sont les plus utiles (54 %), juste devant la cuisine (43 %), et la chambre (20 %)*. Selon l’étude, plus une pièce est multifonction et ouverte, plus l’utilité des OCH est perçue comme élevée.

En plus d’être les pièces de la maison préférées des Français, le salon et la cuisine sont en effet les endroits du foyer où ils passent généralement le plus de temps, et qui donnent lieu à toutes sortes d’activités que les objets permettent de faciliter.

Bon nombre de solutions sont aujourd’hui disponibles pour équiper ces pièces et faire que l’occupant gagne en confort de vie, du simple robot ménager aux appareils électroménagers les plus avancés pour la cuisine, de la télé aux enceintes connectées pour le salon. Une fois connectée, chaque pièce est vouée à prendre une nouvelle dimension pour servir au mieux le bien-être de l’utilisateur.

Afin d’en savoir plus sur les attentes des ménages en matière d’objets connectés, l’étude propose de lever le voile sur les raisons qui poussent les Français à s’équiper. Sans trop de surprise, le confort et le divertissement sont les voies principales par lesquelles les objets connectés entrent dans la maison.

Pour le salon, l’argument moteur est de rendre la pièce plus confortable, quand, pour la cuisine, il s’agit de rendre les tâches ménagères plus faciles. Pareil pour les espaces extérieurs où les objets connectés sont envisagés pour faciliter l’entretien des plantes. Quant à la chambre, le choix d’objets connectés est motivé d’abord par l’envie d’améliorer la qualité de son sommeil, réponse suivie de près par un besoin de plus de confort.

Les objets connectés trouvent enfin le chemin de la salle de bains à condition qu’ils permettent à l’occupant d’optimiser sa consommation d’eau et de faire des économies, une considération relevée également pour la cuisine, à un niveau moins élevé.

Et les économies d’énergie ?
Si, pour les Français interrogés, les objets connectés permettent ainsi d’avoir une meilleure gestion de l’eau, leur potentiel pour réaliser des économies d’énergie ne fait pas partie des considérations évoquées dans l’étude.

Loin pourtant de traduire un désintérêt avéré du public pour les équipements de type chauffage intelligent ou thermostat connecté, produits qui connaissent un succès grandissant, cette absence dans les réponses démontre que l’association entre objet connecté et économies d’énergie n’est pas toujours automatique.

Pourtant, les systèmes de chauffage connectés actuels promettent une baisse de la facture d’électricité de l’ordre de 10 à 30 % selon les cas. Contrôle à distance des températures, programmation de scénarii de chauffe, suivi des consommations en temps réel, capteurs de présence, détecteurs d’ouverture de fenêtres, les fonctionnalités sont réunies pour avoir une meilleure maîtrise des consommations d’énergie.

* Les % correspondent au cumul des réponses arrivées en première position et deuxième position.

En savoir plus / Source : www.promotelec.com

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine