Dans ce contexte, bureaux d’études et professionnels sur le terrain, recherchent également des leviers d’EFFICACITÉ et d’OPTIMISATION afin que le déroulement des projets, en atelier et/ou sur les chantiers, dégage une rentabilité acceptable. Il s’agit alors de gagner du temps à tous les niveaux de l’entreprise : conception projet, préparation chantier, approvisionnements, déplacements, installation, maintenance, relation clients... sans pour autant sacrifier le niveau de qualité.
Les solutions sont à disposition. Reste à les découvrir pour certaines, car nombre d’entre elles n’existaient pas il y a seulement cinq ans. Le gain de temps sur les chantiers, c’est aussi une opportunité pour apporter plus de service et de conseil à ses clients... et resserrer les liens.
Pour la rénovation, mais aussi pour le neuf, les produits et équipements sont de plus en plus souvent connectables, voire connectés. La tendance s’amplifie et laisse à penser que demain, la plupart des composants électriques actifs seront des objets connectés dans un monde d’IoT. Il est important aujourd’hui d’accompagner cette tendance de fond qui bientôt viendra alimenter une « grosse machine » semble-t-il inéluctable : l’intelligence artificielle, au service de la performance des installations et du confort des occupants. Nous n’en sommes pas tout à fait encore là, mais l’IA pourrait bien contribuer à la performance active de l’installation électrique, en lien avec les équipements les plus impactants (chauffage, eau chaude sanitaire, véhicule électrique, production locale d’électricité), et prendre à sa charge une équation qui devient complexe. Tout cela dans le but de réduire l’impact énergétique des bâtiments existants. À suivre...

 

Michel LAURENT
Rédacteur en chef d’Électro magazine

Feuilleter le Hors-Série N°7 - Juin 2019

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine