Produits et Vidéos
Bosch Security System - Systèmes d'alarme intrusion AMAX
HellermannTyton - WIC, gamme de marquage pour câbles
Tridonic - Un rouleau de LED IP67
Chauvin Arnoux - C.A 6165, contrôleur d’appareillages multifonction
Zumtobel - Amphibia, éclairage industriel IP66

Projet Ecocampus, premier centre d'enseignement……des métiers de la transition énergétique

Alors que le Gouvernement vient d’annoncer sa réforme de l’apprentissage, un projet francilien matérialise concrètement l’efficacité des partenariats régions / professions en matière de formation, son nom : l’EcoCampus. Il s’agit du premier centre d’enseignement par alternance dédié aux métiers de la Transition énergétique : électricité, génie climatique, couverture, plomberie et chauffage.


Son permis de construire vient d’être déposé conjointement par les chambres syndicales du GCCP (Génie Climatique Couverture Plomberie) et de la CSEEE (Chambre Syndicale des Entreprises d’Équipement Électrique). Il verra ainsi le jour au coeur du parc Chérioux à Vitry sur Seine, où il rassemblera à terme 1 100 apprentis dans un bâtiment de 11 000 m².

Un projet d’exception soutenu par de nombreux acteurs publics et privés
L’EcoCampus est le plus important projet d’Ile-de-France en matière d’apprentissage. Ce projet ambitieux représente un investissement de 30,5 millions d’euros (HT), réunis grâce à la mobilisation de nombreux acteurs publics et privés. Le centre, parrainé par la Fédération Française du Bâtiment du Grand Paris, est soutenu par la Région Ile-de-France, l’État - via le Programme d'Investissements d'Avenir -, le département du Val-de-Marne, l’Établissement Public Territorial de Grand-Orly Seine Bièvre, ainsi que des partenaires privés : CSEEE, GCCP, Qualigaz et l’Association paritaire d’action sociale du BTP (APAS).

Un nouveau modèle de formation
Dans une pédagogie en alternance, du CAP à l’Ingénieur, l’EcoCampus va déployer un apprentissage transversal qui permettra d’accélérer l’adéquation entre le besoin de transformation des métiers du bâtiment et les enjeux d’économie d’énergie de la construction. L’échange fera partie des maîtres-mots de l’EcoCampus pour entretenir un lien étroit entre la conception des bâtiments par les ingénieurs et leur entretien par les techniciens. L’objectif est de créer une véritable émulation entre les plus jeunes apprentis- CAP, bac pro) et les étudiants plus aguerris (Bac+2, licences professionnelles, ingénieurs).
De plus, au-delà des techniques propres à chaque métier lié au second oeuvre du bâtiment, le centre ouvrira également ses enseignements aux domaines juridiques, du management, de la sécurité, etc.
Il est également question d’intégrer à l’EcoCampus un incubateur de start-up et un « fab lab ».

L’alternance entre tradition et innovation
L’EcoCampus sera équipé des dernières technologies en matière de génie climatique, de traitement de l’air et de l’eau ainsi que de gestion de l’électricité. Il combinera ainsi la tradition, avec l’apprentissage de gestes séculaires, notamment en matière de couverture, et l’innovation avec les derniers matériaux et équipements disponibles. Ce centre constituera ainsi un terrain d’exercice grandeur nature pour les apprentis et les formateurs. Les étudiants seront par exemple invités à utiliser leurs smartphones comme un outil de pilotage pour tester de nouvelles solutions autour de la gestion de l’énergie.
L’EcoCampus s’est ainsi fixé pour objectif de relever le défi de la transition énergétique et de l’emploi, en dispensant des formations adaptées, en lien direct avec les besoins des entreprises et de la société d’aujourd’hui et de demain.


EcoCampus GCCP logo
En savoir plus :
www.cseee.fr
www.gccp.fr
www.ffbatiment.fr


Source : www.adocom.fr

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine