Produits et Vidéos
Knipex ErgoStrip : outils trois en un
Hager - Passerelle IoT TJA 560.
HellermannTyton - FlexTack : embase adhésive souple
Bosch Security - MIC IP starlight 7000i
Würth : le système Starlock, …

Nexans : dernière section du câble sous-marin en route pour l’EcosseLe projet de rapatriement à terre de l’énergie produite par le plus grand parc éolien offshore Beatrice en Ecosse a franchi deux étapes majeures : le test concluant, réalisé sur site, de la première liaison terrestre de 400 kV, et la livraison, par l’usine Nexans en Norvège, de la dernière section de câble sur le navire câblier Skagerrak.

Nexans a franchi deux étapes majeures dans la réalisation de son contrat de grande envergure portant sur la création de la ligne d’exportation d’énergie haute tension destinée au parc éolien offshore Beatrice d’’une capacité totale de 588 MW, situé en Ecosse. La première des deux liaisons terrestres de 400 kV ainsi que les accessoires haute tension ont été installés et testés avec succès sur site. En parallèle, l’usine de Nexans en Norvège a achevé la fabrication du câble offshore de 220 kV et en a livré la dernière section sur le navire câblier Skagerrak du Groupe, qui va la transporter à travers la mer du Nord jusqu’au Moray Firth, en vue de sa pose et de son enfouissement ultérieur par le système Capjet de Nexans.

Câbles sous-marins et terrestres : raccordement du parc éolien offshore Beatrice au réseau électrique écossais
Le projet du parc éolien offshore Beatrice, prévu pour être totalement opérationnel en 2019, est une coentreprise entre SSE, Copenhagen Infrastructure Partners et Red Rock Power Limited, la filiale britannique du groupe chinois SDIC Power Holding Co. Implanté dans le Moray Firth, il s’agira du plus grand parc éolien d’Ecosse avec 84 turbines capables de produire suffisamment d’électricité pour alimenter environ 450 000 foyers.
Pour importer l’énergie du parc éolien sur le réseau, deux câbles offshore parcourent une longueur de 70 km, enfouis dans le fonds marin, pour aboutir à l’ouest de Portgordon sur la côte de Moray. Un joint de transition les connecte au système de câble terrestre, qui assure le raccordement sur 20 km jusqu’à la sous-station de Blackhillock. Les câbles terrestres de 400 kV prennent ensuite en charge le transport de l’électricité de la sous-station au réseau.

Nexans s’est vu attribuer le contrat clés en main pour la conception, la fabrication, le test, la livraison et la pose des deux circuits du système de câble complet de transport d’énergie. Le contrat comprend la livraison de 265 km de câbles au total, dont 145 km de câbles offshore de 220 kV, 115 km de câbles terrestres de 220 kV et 5 km de câbles terrestres de 400kV, ainsi que les accessoires haute tension nécessaires.
En 2017, Nexans a déjà achevé la pose et l’ensouillage de la première liaison offshore qui a été connectée à la plate-forme en mer en février 2018. En mars 2018, le Groupe a également mené à bien la pose des circuits terrestres de 400 kV et de leurs extrémités extérieures, appliquant son expertise de réalisation des travaux à l’horizontale avant la connexion verticale à la sous-station de Blackhillock.

« Le projet Beatrice illustre parfaitement notre capacité à fournir des solutions clés en main de connexion au réseau pour les parcs éoliens offshore », commente Vincent Dessale, Directeur du groupe Systèmes Sous-marins et Terrestres de Nexans. « Depuis de nombreuses années, Nexans s’engage à faciliter la transition énergétique en Europe et dans le reste du monde, et nous sommes fiers de participer à la construction du plus grand parc éolien d’Ecosse. »

Les câbles offshore destinés au parc éolien offshore Beatrice sont produits à Halden en Norvège et posés par Nexans Norvège. Les câbles terrestres sont fabriqués par le site de Nexans Benelux à Charleroi en Belgique et posés par Nexans France. Les accessoires haute tension associés proviennent de Nexans Suisse.

Depuis plus de 15 ans, Nexans est l’un des principaux artisans du développement de la technologie des parcs éoliens. Le Groupe a été le premier à fabriquer des câbles sous-marins tripolaires de 245 kV et des câbles sous-marins de 420 kV. A ce jour, les câbles Nexans ont permis l’intégration de plus de 3 500 MW d’énergie produite par des parcs éoliens offshore dans les réseaux électriques à travers le monde.

En savoir plus : www.nexans.com

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine