Produits et Vidéos
Theben - TheLeda
Chauvin Arnoux - MH60 : Sonde isolée…
Rittal - Bornes raccordement
Zumtobel - Cardan evolution

Capeb - Artisanat du Bâtiment – Conjoncture 2e trimestre 2017,… …la reprise de l'activité s'accélère enfin

Patrick Liébus, Président de la CAPEB : « La reprise de l’activité de l’artisanat du Bâtiment se confirme, portée par la construction neuve qui connait un regain fort. Si le contexte économique est favorable à la croissance, les choix du gouvernement en matière fiscale (TVA à 5,5%, CITE, PTZ…) ne devraient, en aucun cas, casser cette dynamique positive tant du point de l’activité que de l’emploi.Nous serons également particulièrement vigilants concernant les mesures prises en direction de nos TPE/PME, pour leur permettre de se développer et d’embaucher ».

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment dévoile, ce 19 juillet, les chiffres de l’activité du 2e trimestre 2017 pour les entreprises artisanales du Bâtiment. La reprise de l’activité globale du secteur se confirme, portée par le dynamisme de la construction neuve (+4,5%) mais aussi, dans une moindre mesure, par l’activité en entretien rénovation (+1%). L’ensemble des signaux est au vert pour une consolidation de la reprise sur les mois à venir, à l’image de l’augmentation du nombre de mises en chantier (+14% sur un an) et des autorisations de mises en chantier (+12,9%). Les ventes de logements anciens enregistrent quant à elles le plus haut niveau jamais observé depuis 2001 (l’origine de la série statistique), promettant de beaux jours pour l’activité en entretien-rénovation.

Conjoncture au 2e trimestre 2017 : la reprise de l’activité s’accélère dans l’artisanat

Activité globale dans l’artisanat du bâtiment :

Le second trimestre 2017 (+2,5%) voit la reprise amorcée en 2016 s’accélérer après un premier trimestre prometteur (+1,5%)

Neuf – La construction neuve reste le pilier qui soutient la hausse de l’activité (+4,5% par rapport au 2e trimestre 2016) et devrait le rester si l’on considère la hausse des mises en chantier (+14% par rapport à la même période l’année précédente) et l’augmentation des autorisations à fin mai 2017 (+12,9%). Ces deux facteurs devraient assurer à la construction neuve une bonne dynamique sur les trimestres à venir.

Ancien – L’activité en entretien-amélioration poursuit sa progression sur un rythme stable (+1%), notamment grâce aux travaux d’Amélioration de Performance Energétique du Logement (+2% par rapport au 2e trimestre 2016). Un vecteur de croissance de l’activité qui devrait se maintenir sur les mois à venir au vu du dynamisme fort des ventes de logements anciens, représentant 895 000 ventes sur douze mois cumulés en avril 2017. Il s’agit du plus haut niveau jamais enregistré depuis 2001 (l’origine de la série statistique).

Emploi – Les effets de la reprise commencent timidement à se faire sentir sur le niveau de l’emploi salarié dans l’artisanat du BTP, qui connait une augmentation de +0,3% au 1er trimestre 2017. Si les intentions d’embauche sont orientées à la hausse pour le second semestre 2017 (21% des entreprises artisanales souhaitent recruter un/des salarié[s] supplémentaire[s] versus 10% un an auparavant), les entreprises artisanales du Bâtiment restent encore minoritaires à embaucher (27% ont cherché à recruter au cours du 1er semestre 2017) quand elles ne rencontrent pas des difficultés à le faire (7% n’y sont pas parvenues).

Patrick Liébus, président de la CAPEB, précise : « Sur 2017 dans l’artisanat du bâtiment, l’ensemble des créations nettes d’emploi devrait s’élever à 4000 embauches. Dans le secteur de la rénovation, il y a une forte corrélation entre l’activité de nos entreprises et l’intensité de main d’œuvre. C’est pourquoi, ne pas aider la rénovation, c’est frapper l’emploi et accroitre les difficultés pour nos chefs d’entreprises à trouver du personnel qualifié. Attention, c’est la première fois depuis 2008 que nos entreprises commencent à réembaucher : ne cassons pas la trajectoire qui s’amorce ! »

Logement – Avec 397 700 logements commencés en mai 2017, la construction connait une hausse de +14% par rapport à la même période l’année précédente (de juin à mai 2016), portée notamment par la construction de logements collectifs qui augmente de +17,9%. Le nombre de permis de construire de logements déposés sur 12 mois cumulés connait également une hausse significative de +12,9%. Ces signaux positifs sont de bons augures pour la construction neuve pour la suite de l’année 2017.

Dynamique territoriale (activité en régions) – L’ensemble des régions voit leur activité croître (entre +1,5% et 4%) et leur rythme de croissance s’accélérer, notamment les Hauts de France, la Bourgogne-Franche-Comté et l’Auvergne-Rhône-Alpes qui enregistrent +2 points par rapport au trimestre précédent. L’activité est également particulièrement dynamique dans le Grand-Ouest (Centre-Val-de-Loire, Normandie, Bretagne, Pays-de-la-Loire, Nouvelle Aquitaine) ainsi que dans le Sud-Est (Auvergne-Rhône-Alpes, PACA).

Activité globale de l’artisanat du bâtiment (1) en volume

Capeb conjoncture 2017 1

Amélioration de Performance Energétique du Logement

Capeb conjoncture 2017 2

Évolution du volume d’activité (1) des entreprises artisanales au 2e trimestre 2017 par secteur d’activité

Capeb conjoncture 2017 3

L’activité de l’artisanat du bâtiment en régions

 

 

 

Capeb conjoncture 2017 4


 

 

Conjoncture pour l’Artisanat du Bâtiment – en résumé :

– L’activité globale du secteur de l’artisanat du bâtiment a progressé de +2,5% au 2e trimestre 2017 (avec +4,5% dans le neuf, +1% dans l’entretien-rénovation dont un volume des travaux d’APEL à + 2%), une croissance qui s’accélère sur l’intégralité du territoire.
– L’ensemble des métiers profite de la progression du volume d’activité, comprise entre +1,5% et +4%, à commencer par les travaux de maçonnerie qui enregistrent une importante progression de l’ordre de +4% par rapport au même trimestre de l’année précédente, boostée par le regain de la construction de maisons individuelles. Seuls les métiers de l’électricité voient leur rythme de croissance diminuer de 0,5 point par rapport au trimestre précédent.
–  Le nombre de permis de construire déposés sur 12 mois cumulés reste en augmentation (+12,9%), s’établissant à 477 600.
–  Trésorerie au 2e trimestre 2017 : alors que 22% des entreprises artisanales du Bâtiment déclarent une amélioration de la trésorerie (contre 10% un an auparavant), 25% font état de besoins financiers. Le montant moyen de ces besoins augmente légèrement pour atteindre 21 000 €.
–  Les carnets de commande des entreprises artisanales ne désemplissent pas, bien au contraire, les chefs d’entreprise artisanales ont en moyenne une visibilité de 94 jours début avril 2017, soit 14 jours de plus qu’un an auparavant.


Eléments pour le BTP en général – en résumé :
–  L’emploi salarié dans le BTP repart à la hausse (+0,1% sur un an), avec 1 342 800 salariés au 1er trimestre 2017 (versus 1 305 900 au 4e trimestre 2016). La reprise de l’emploi au sein de l’artisanat du Bâtiment se fait légèrement plus nette (+0,3% par rapport au même trimestre l’année précédente) s’établissant à 692 758 salariés au 1er trimestre 2017.
–  L’activité en sous-traitance dans le BTP est en progression pour 32% des entreprises artisanales du secteur, elle est très supérieure à la moyenne observée sur les sept dernières années.
–  Démographie des entreprises : au 1er trimestre 2017 :
 • les défaillances : 3 484 défaillances, soit une baisse de 14,2% par rapport au 1er trimestre 2016
 • les créations : 18 037 créations soit une baisse de 1,3% par rapport au 1er trimestre 2016

Contexte réglementaire et économique national :
–  Le montant global des crédits octroyés aux ménages augmente de + 56,9% au 1er trimestre 2017.
–  Le taux d’épargne du 1er trimestre 2017 s’établit à 14% (en baisse par rapport au 4e trimestre 2016 à 14,5%) dans un contexte global de baisse de la consommation des ménages et de stabilisation du pouvoir d’achat.
–  Les coûts grimpent plus rapidement que les prix au premier trimestre 2017 (+2,4%) par rapport au même trimestre de l’année précédente. Sur cette même période, les prix affichent une progression globale de +1,1%. Cette augmentation est observée sur tous types de travaux, mais reste principalement due à la hausse des prix des travaux de menuiserie métallique et de serrurerie (+3,4%) et de plâtrerie (+2,3%) déjà constatée le trimestre précédent.


(1) CAPEB – I+C, taux de croissance par rapport au même trimestre de l’année précédente


Retrouver la note de conjoncture sur Twitter avec #conjCAPEB


En savoir plus : www.capeb.fr

Source : www.hopscotch.fr

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine